Transports, Infrastructures & Mobilité

Aménagement


Nantes-Atlantique : mission délicate pour Francis Rol-Tanguy


Francis Rol-Tanguy, l’homme des causes difficiles, s’est vu confier par Elisabeth Borne, ministre des Transports, une mission délicate : à la suite de la décision du gouvernement d’abandonner le projet de Notre-Dame-des-Landes, il est chargé de mettre en musique les prescriptions alternatives retenues par Matignon. C’est –à-dire, faire émerger, avec les collectivités locales concernées, un « projet stratégique pour les mobilités du Grand Ouest ».
Il s’agit d’abord de se pencher sur l’aéroport de Nantes Atlantique qui vient de franchir le cap des 5 millions de passagers, de mettre « en réseau les aéroports régionaux » (dont Rennes et Saint-Nazaire) et, plus original, de « s’appuyer sur les lignes ferroviaires à grande vitesse pour rejoindre les plateformes aéroportuaires parisiennes. ». 
L’ex-« Monsieur Fessenheim » et directeur de cabinet de l'ancien ministre de l'Equipement Jean-Claude Gayssot avant de prendre la direction du Fret à la SNCF a jusqu’à mi-juillet pour formuler des propositions. 

S’il est déjà acté que l’aérogare de Nantes sera agrandie, et que les installations sol de l’aéroport seront revues à la hausse, c’est évidemment sur l’allongement de la piste et sur les nuisances sonores générées par les avions et de plus en plus contestées par les riverains que la mission s’avère délicate.

J.-C. P.

Photo: vue aérienne de l'aéroport de Nantes-Atlantique (© V. Joncheray). 


 
Réagissez à cet article !
 
   Votre nom :  
Votre e-mail :  
 
Votre commentaire :  
 
 
 

De g. à d. : Philippe Duron, Michel Neugnot, Jean Le Dall, Christine Revault d'Allonnes-Bonnefoy, Louis Nègre, Damien Pichereau
(© Véronique Tarka-Partouche).

identifiant  
Mot de passe  
 
 
Partager sur :  twitter Linkedin
 

Partenaire
petits-déjeuners-débats