Transports, Infrastructures & Mobilité

Report modal


18% pour le rail en 2030 : l’ambition des acteurs du fret ferroviaire


Promulguée le 24 décembre 2019, la loi d’orientation des mobilités (LOM) impose à l’Etat de définir une stratégie pour le développement du fret ferroviaire au plus tard le 1er janvier 2021.



Son article 178 précise en six points les principales orientations de cette future stratégie, dont la mise en œuvre a été confiée à la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer le 27 février. Cette ébauche fixe un objectif de doublement de la part de marché du rail en France. Les acteurs du fret ferroviaire se sont coalisés autour de l’initiative « Fret ferroviaire français du futur ou 4F » pour présenter une première mouture d’un plan de relance du mode en France, visant un doublement de la part de marché du rail pour la hisser à 18% d’ici 2030. Trois conditions sont posées : l’investissement des acteurs français du secteur pour proposer une offre plus compétitive à partir d’outils modernisés et la fourniture aux opérateurs par SNCF Réseau de sillons de qualité et en quantité suffisante. Ce travail est déjà engagé via la plate-forme nationale fret créée en juillet 2019 grâce aux travaux du groupe COOPERE qui rassemble depuis mars 2019 SNCF Réseau et l’ensemble des acteurs de la filière (UPF, AUTF, GNTC, AFRA, Objectif OFP…). Dernier axe : l’action régalienne au travers d’investissements sur le réseau en synergie avec le nouveau projet européen « Green Deal ». L’article 178 de la LOM croise ces trois axes. Il prévoit par exemple la mise en place de mécanismes d’aide et de soutien au transport modal et au combiné ainsi que la modernisation des infrastructures. Il intègre aussi une dimension européenne via le développement de corridors de fret ferroviaire transnationaux.



Air hélas connu - cette ambition de conquête par les prédécesseurs publics de 4F étant restée jusqu’ici lettre morte -, la coalition « Fret ferroviaire français du futur ou 4F », à qui il faut espérer que la crise sanitaire donnera des ailes, s’inspire de la démarche européenne Rail Freight Forward lancée lors de la COP24 à Katowice en Pologne. Rassemblant une vingtaine d’entreprises et de fédérations européennes de fret ferroviaire, son manifeste reprend les axes de 4F et fixe pour objectif un doublement de la part du fer en Europe d’ici 2030 pour la hisser à 30%.



Erick Demangeon


 
Réagissez à cet article !
 
   Votre nom :  
Votre e-mail :  
 
Votre commentaire :  
 
 
identifiant  
Mot de passe  
 
 
Partager sur :  twitter Linkedin
 

Partenaire
petits-déjeuners-débats