Transports, Infrastructures & Mobilité

Mobilité durable


Synérail et SNCF Réseau font baisser la facture du  GSM-Rail


Synerail, le consortium qui gère actuellement le réseau de GSM-R, a annoncé début juin avoir réussi à refinancer une part de sa dette dix ans après la signature avec SNCF Réseau d’un contrat de partenariat portant sur ce sujet.



Le groupement formé par Vinci concessions (70 %) et SFR (30 %) a, dans les premières phases du contrat, avancé les fonds et construit un système mobile de télécommunication dédié au réseau ferré. Il vient d’emprunter 53 M€ à un pool de trois banques pour rembourser la dette senior, qu’il avait contractée au départ à un taux moins intéressant. Avantage pour le partenaire privé : un plan de financement et une gestion de trésorerie optimisée sur la durée restante du contrat qui prendra fin en 2025. A cette échéance, SNCF Réseau gérera en direct le système GSM-R couvrant environ 16 000 km de voies ferrées, où passe l’essentiel du trafic ferroviaire. SNCF Réseau, le partenaire public, trouve aussi son compte dans ce refinancement. « L’opération se traduit par une diminution du loyer trimestriel versé à Synerail sur la durée restante du contrat » détaille  Ammar Rifai, le directeur général adjoint du consortium. A la différence d’un concessionnaire qui rembourse sa dette et se rémunère avec ses revenus commerciaux (comme Lisea sur la LGV Tours-Bordeaux qui perçoit des péages et qui a d’ailleurs refinancé 2,2 Md€ de dette en 2019), le titulaire d’un partenariat public-privé (PPP) de type contrat de partenariat perçoit un loyer versé par la partie publique.



Le contrat de partenariat du GSM-R a été le premier PPP utilisé par l’ex-RFF (SNCF Réseau aujourd’hui), avant ceux signés pour construire trois LGV. Il a porté sur un montant de plus de 900 M€ étalé sur les quinze années du contrat : 520 M€ pour les travaux et 430 M€ pour la maintenance. Le financement a été monté de cette façon : 58 M€ de fonds propres amenés par les actionnaires, 160 M€ d’apport de RFF et une dette de 520 M€. Depuis l’origine, l’actionnariat s’est concentré. Vinci (30 % à l’origine) a racheté les parts d’Axa et de TDF


M.F.



Photo: Gestion par Synérail du réseau de GSM-R de SNCF Réseau. © Synérail


 
Réagissez à cet article !
 
   Votre nom :  
Votre e-mail :  
 
Votre commentaire :  
 
 
identifiant  
Mot de passe  
 
 
Partager sur :  twitter Linkedin
 

Partenaire
petits-déjeuners-débats