Transports, Infrastructures & Mobilité

Logistique


Les ports français dans le réseau maritime conteneurisé mondial


La Conférence des Nations-Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a publié cet été une étude consacrée à la connectivité des ports sur le marché du transport maritime conteneurisé.



Elle relève que 939 ports mondiaux comptent au moins un service régulier. Dans plus de 97% des cas, ces ports sont desservis via transbordements ; seules 12 748 liaisons directes port à port étant recensées. Les ports les plus desservis en direct (sans transbordement) sont Shanghai (288 liaisons directes), Busan (274), Anvers (268) et Rotterdam (264). Dans le top 10, sept ports sont asiatiques ; Hambourg (206) pointant à la 7e position. Tanger Med (137, 26e) est le premier port africain connecté et Carthagène (130, 29e) arrive en tête en Amérique du Sud.
Autre enseignement, les ports les plus connectés entre eux sont sur des routes intra-régionales, en majorité intra-asiatiques. La première liaison port à port par le nombre de ses lignes régulières est Ningbo-Shanghai touchée par 52 services, puis Port Kelang-Singapour (41 services), Busan-Shanghai (38) et Shanghai-Qingdao (37). Deux connexions intra-européennes apparaissent dans ce classement : Anvers-Rotterdam (24 services) et Hambourg-Rotterdam (23). Illustrant la concentration du transport maritime conteneurisé mondial, 47% des liaisons directes port à port sont opérées par une seule compagnie ou une seule alliance, 22% par au moins deux et 31% par trois et plus.
L’étude dresse enfin un classement des ports selon leurs offres de services maritimes via transbordements. La première place y est occupée par Rotterdam avec 42 656 possibilités de destinations via transbordements ! Le port batave est suivi par Anvers (34 000 possibilités) et Hambourg (26 000). Dans le top 10, Gioia Tauro apparaît au 6e rang.
En conclusion, la CNUCED constate que le réseau maritime conteneurisé mondial se déplace vers l’Asie : les ports asiatiques bénéficiant du plus grand nombre de liaisons directes port à port (avec Anvers, Rotterdam et Hambourg) tandis que les ports européens proposent la plus forte densité de dessertes via transbordements.



Les deux principaux ports conteneurisés français que sont Le Havre et Marseille/Fos figurent en bonne place dans l’étude sur la connectivité maritime conteneurisée mondiale. Le Havre propose 157 liaisons directes et se classe au 16 e rang devant Algésiras (17e), Valence (19e), Bremerhaven (22e) ou encore Barcelone (30e) et Londres Gateway (32e). Fos-Marseille pointe de son côté à la 44e position avec 105 liaisons directes. Seul Le Havre apparaît en revanche dans les ports français offrant le plus de destinations par transbordements. La place normande y pointe à la 20e position avec 9 000 possibilités de destinations.



Erick Demangeon



Photo: Terminaux à conteneurs sur le port d'Anvers. © Port d'Anvers


 
Réagissez à cet article !
 
   Votre nom :  
Votre e-mail :  
 
Votre commentaire :  
 
 
identifiant  
Mot de passe  
 
 
Partager sur :  twitter Linkedin
 

Partenaire
petits-déjeuners-débats