Transports, Infrastructures & Mobilité

Stratégie


800 Md€ à investir dans les EMR d’ici 2050


L’objectif de neutralité carbone fixé par l’UE à l’horizon 2050 suppose des stratégies fortes pour stimuler la transition énergétique en Europe. Tel est sa stratégie sur les énergies marines renouvelables (EMR), présentée par la Commission le 19 novembre. Elle prévoit de porter la capacité de production éolienne en mer posée de 12 GWh actuellement à 60 GWh d’ici à 2030 et à 300 GWh à l’horizon 2050. Sur la même période, d’autres EMR seront soutenues (éolien et solaire flottants, houlomotrice…) pour augmenter cette capacité de 40 GWh supplémentaires. Les investissements nécessaires pour atteindre ces objectifs sont évalués à 800 Md€. Pour les encourager, la Commission s’engage à clarifier dès 2021 les règles relatives au marché de l’électricité en Europe et veillera à ce que les lignes directrices relatives aux aides d’État et à la protection de l’environnement facilitent le déploiement des EMR. Elle contribuera à mobiliser des fonds par le biais, par exemple, du plan de relance européen, de la Banque européenne d’investissement ou des fonds R&D Horizon. En plus de soutenir le déploiement des EMR, ces capacités financières serviront à renforcer les chaînes d’approvisionnement portuaires ainsi que la formation dans la filière.


Sept parcs éoliens posés et flottants sont attribués sur les différentes façades maritimes françaises, chacun représentant un investissement de l’ordre de 2 Md€ selon l’Observatoire des énergies en mer. Le premier entrera en service en 2022-2023 au large de Saint-Nazaire. Au total, 200 ha et 600 M€ ont été programmés sur les 20 ports métropolitains et ultramarins engagés aujourd’hui dans le développement des EMR ; 12,5 % des surfaces et 37 % des investissements ont d’ores et déjà été consommés depuis 2010 selon l’Observatoire.


Erick Demangeon


Photo: Éoliennes en mer. © EON




 
Réagissez à cet article !
 
   Votre nom :  
Votre e-mail :  
 
Votre commentaire :  
 
 
identifiant  
Mot de passe  
 
 
Partager sur :  twitter Linkedin
 

Partenaire
petits-déjeuners-débats