Transports, Infrastructures & Mobilité

Logistique


Afrique, nouvelle place forte du réseau mondial de MSC


Premier armement conteneurisé mondial par la capacité de sa flotte, Mediterranean Shipping Company (MSC) s’apprête à devenir aussi leader dans le secteur portuaire en Afrique. Le groupe italo-suisse, dirigé par la famille Aponte, et le groupe français Bolloré, également familial, ont conclu un accord pour la vente de 100 % de Bolloré Africa Logistics (BAL) le 31 mars. « Au terme des négociations exclusives annoncées le 20 décembre 2021 et à la suite des avis favorables émis par chacune des instances représentatives du personnel consultées », précise le groupe Bolloré, le contrat de cession signé entre les deux parties valorise BAL à 5,7 Md€, « net des intérêts minoritaires ». Soit 2,5 fois son chiffre d’affaires 2021 (2,3 Md€ environ). La transaction couvre un réseau composé de 250 filiales employant près de 21 000 collaborateurs dans 50 pays, dont 47 en Afrique. BAL intervient dans 42 ports et opère, dans le cadre de concessions, 16 terminaux à conteneurs, 7 terminaux rouliers, 2 terminaux à bois et un terminal fluvial. S’ajoutent des activités en manutention conventionnelle, dans la gestion des formalités douanières et de transit maritime, avec 74 agences, assorties d’entrepôts logistiques et de hubs de transport terrestre. L’ex-filiale africaine du groupe Bolloré détient aussi 3 concessions ferroviaires : Sitarail en Côte d’Ivoire, Camrail au Cameroun et Benirail au Bénin. Le périmètre de l’opération comprend enfin 3 terminaux sous concession gérés par BAL en Inde (Tuticorin), en Haïti (Port-au-Prince) et au Timor oriental (Dili).



MSC est déjà présent en Afrique. Sa filiale de manutention portuaire, Terminal Investment Limited (TIL), opère 2 terminaux à conteneurs dans les ports de Lomé, au Togo, et de San Pedro en Côte d’Ivoire. À la tête d’une flotte de 560 navires, le groupe basé à Genève emploie 100 000 personnes. Il intervient principalement dans le transport maritime et la manutention portuaire ainsi que, plus modestement, dans la logistique et les transports routiers, ferroviaires et fluviaux. Dans le maritime toujours, son activité de croisière se classe au 4e rang mondial.





La cession de BAL à MSC est encore conditionnée à l’obtention d’autorisations réglementaires et des autorités de la concurrence compétentes, ainsi qu’à l’accord de « certaines contreparties de BAL », précise le groupe Bolloré. Parmi ces « contreparties » figurent ses partenaires dans plusieurs concessions portuaires, dont APM Terminals, filiale de manutention portuaire du groupe danois A.P. Moller-Maersk. Elles visent aussi les concessions ferroviaires dans les États concernés. Selon le groupe Bolloré, la cession sera achevée d’ici la fin du premier trimestre 2023. Au-delà, la vente de ses activités portuaires et logistiques africaines – développées dans les années 1980 avec la reprise de la SCAC puis de l’armement Delmas-Vieljeux en 1991 – marque un nouveau désengagement du groupe français dans le transport et la logistique. Après avoir vendu Delmas en 2005 à CMA CGM, il a cédé ses activités de manutention portuaire en France au groupe maritime Kuhn en 2019. Il reste présent dans ce secteur via Bolloré Logistics, commissionnaire et logisticien international réalisant un chiffre d’affaires de l’ordre de 5 Md€, et un pôle logistique-négoce de produits pétroliers (2,5 Md€). En Afrique, le groupe Bolloré conserve une présence importante et y annonce le développement de ses activités dans la communication, le divertissement, les télécoms et l’édition.



Discret jusqu’à présent, MSC confirme de son côté la stratégie d’acquisition, de diversification et d’intégration des groupes armatoriaux dans le secteur des transports et de la logistique. Ce mouvement intervient après plusieurs années de profits exceptionnels engrangés par ces derniers grâce à l’envolée des taux de fret dans le transport maritime, conteneurisé en particulier.



Erick Demangeon


© MSC - MSC débourse 5,7 Md€ pour acquérir Bolloré Africa Logitsics. 


 
Réagissez à cet article !
 
   Votre nom :  
Votre e-mail :  
 
Votre commentaire :  
 
 
identifiant  
Mot de passe  
 
 
Partager sur :  twitter Linkedin
 

Partenaire
petits-déjeuners-débats